La compétition


Le Yoseikan Budo ne reconnaît pas la compétition comme une fin en soi, mais plutôt comme une étape dans la progression du pratiquant. En aucun cas obligatoire, elle apporte néanmoins un certain sens de la combativité. Elle est de plus la forme de travail la plus proche du combat réel.

La compétition de Yoseikan Budo constituée de trois ateliers a également été créée par rapport à des objectifs pédagogiques :

  • Le randori d’armes mousse (une tirée au sort parmi un choix de 4) favorise le travail de différentes distances et induit la maîtrise du maniement de diverses armes.
  • Le randori mains nues (atémis, projections et immobilisations) développe le travail d’endurance, la puissance physique, le timing et l’efficacité.

Cette forme de compétition demande au pratiquant beaucoup de polyvalence ; Elle lui permet ainsi de pouvoir s’exprimer pleinement et l’oblige à mettre en oeuvre toute sa créativité et ses facultés à s’adapter à diverses situations.

Quelques techniques de compétition

La compétition de Yoseikan Budo

 

Armes de compétition

(en mousse)

  • Combo (très court)
  • tombo (court)
  • tchôbo (long)

Protections

  • Casques mousse
  • Gants
  • Protéges tibias
  • Coquilles
  • Plastrons